|Interview| We Bring You fête ses 5 ans !

Le duo Borealis avec Malko Van den borre à droite
Le duo Borealis avec Malko Van den borre à droite

Le collectif We Bring You (WBY) fête ses 5 ans ce vendredi au Fuse… L’occasion pour nous d’interviewer l’un des membres du crew, et moitié du duo Borealis, Malko Van den Borre.

Après 5 ans, peux-tu nous parler d’un souvenir spécial qui représente l’esprit de We Bring You ?

Je pense qu’il s’agit de notre moment phare, le b2b de 7 h de Jeremy Underground, Hunee et San Soda à l’open-air au Meininger Hotel à Bruxelles en collaboration avec nos amis de Retry. C’était bien avant que Hunee et Jeremy suscitent autant d’intérêt de la part du grand public, la foule était parfaite ce jour-là. Les semaines avant l’événement, nous avions construit nous-mêmes la scène et l’entrée avec du bois recyclé. L’atmosphère était juste incroyable. De simples choses comme un tuyau d’arrosage avec des petits trous sous lequel les gens pouvaient danser ont créé des moments vraiment spéciaux. Voir ces 3 DJ’s danser pieds nus sur le tapis derrière le dj-booth et écouter la musique que nous aimons pendant une journée entière… Cela restera dans les annales ! Beaucoup de choses se sont passées depuis cet événement et nous avons eu de très bons moments, mais celui-là restera le meilleur encore longtemps.

Que penses-tu de la scène électronique bruxelloise et de son évolution ces cinq dernières années ?

Des choses très intéressantes sont sans aucun doute arrivées à Bruxelles, bien sûr pas seulement ces cinq dernières années, mais c’est vrai que de très bonnes choses sont sorties ces derniers temps dans la capitale. Comme Bruxelles n’est pas aussi grand que la plupart des autres grandes villes dans le monde, il y a une grande cohérence entre les promoteurs, les DJ’s, les producteurs et pas vraiment de sentiment de compétition comme dans d’autres villes en Belgique qui ont une vie nocturne animée. On voit plein d’intéressantes collaborations avec les producteurs qui se mettent ensemble dans leur studio, les petits labels qui démarrent ou quand des promoteurs comme ceux de Deep In House réalisent leur rêve en lançant un club très intéressant.

C’est sûr qu’il y a un grand intérêt pour la scène électronique, malheureusement il ne se reflète pas à l’intérieur de l’Hôtel de Ville de Bruxelles. C’est vraiment triste de voir ce qui arrive à certains des meilleurs lieux après tant (ou parfois peu) d’années alors qu’on devrait soutenir et promouvoir le talent qui grandit dans cette ville. Espérons qu’il s’agisse d’une maladie temporaire et que beaucoup de nouvelles initiatives et de lieux continueront à apparaître.

Vous avez organisé des soirées à Bruxelles, mais aussi à Anvers dernièrement… Quel était l’objectif ? Développer WBY dans une autre ville ? C’était plus facile à organiser à Anvers ? Ou autre chose ?

Notre base sera toujours Bruxelles. Récemment nous avons eu la chance de nous occuper d’un line-up pour de vieux amis (For Flavor) et leur nouveau concept (BLOOM) et nous étions prêts à relever le défi dans une autre ville. À Anvers, il y a déjà plein de concepts super chouettes du même genre que ce que nous programmons comme Vice City par exemple, mais puisque ce concept a été créé tard et qu’il n’y a pas d’autre option à Bruxelles, nous avons décidé de tenter notre chance dans un nouveau lieu anversois : Meatpack. Bien que ce soit un endroit vraiment sympa, avec beaucoup de potentiel pour devenir un lieu pour l’art et la musique, ils sont en proie à des directives très strictes sur le niveau sonore. Franchement, nous avons été choqués de voir des policiers infiltrés mesurer le niveau sonore. Même si les DJ’s ont visiblement été dérangés, ils ont quand même joué de très jolis sets, mais c’est dommage qu’un endroit aussi agréable puisse ressentir les conséquences de certains voisins grincheux alors que cela pourrait être l’un des lieux chauds de 2018.

Avez-vous constaté des différences entre les deux villes dans la manière de faire la fête ?

 Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de différences. Nous sommes tous belges et on aime simplement faire la fête !

Peux-tu nous parler des DJ’s que vous avez invités pour votre cinquième d’anniversaire ?

Pour commencer il y a notre tête d’affiche : Mood II Swing. Ce sont de vrais pionniers de la House US, vous les connaissez probablement grâce à leur remix de Free d’Ultra Naté.

Mais ils sont bien plus que cela. Ils ont été très productifs depuis les années 90 avec des tonnes de bons remixes qui sont très intéressants, mais aussi des « classic cuts » signés sur des labels comme Strictly Rhythm ou Defected. On peut s’attendre à un set house très catchy ! Pour les amateurs de vinyles et de grooves rares nous avons invité John Gomez et Nick the Record, les deux sont d’excellents collectionneurs qui jouent de la musique allant de l’afro/brazil à la disco et la house. Ils vont sans doute jouer en b2b puisqu’ils organisent ensemble les soirées Tangent et qu’ils ont déjà joué ensemble dans le passé.

Pour notre anniversaire nous ne pouvions pas ne pas programmer San Soda qui est toujours l’un de nos DJ’s favoris. Il est toujours surprenant dans ses sélections et ses mixes, que de l’amour pour ce gars ! Enfin, notre nouveau résident, Obak, se chargera du warm-up et nous préparera comme il se doit à tous ces sets de qualité.

WBY est maintenant une valeur sûre sur la scène bruxelloise… Quels sont vos souhaits pour la suite ?

Pour être honnête, nous avons toujours programmé de la musique d’un point de vue personnel, jamais dans une idée de profit en se demandant ce qui est « hype et cool » pour l’instant. Nous voulons simplement continuer sur cette voie : donner l’opportunité à des DJ’s que nous aimons ou que nous avons découverts récemment et apporter de la musique qu’on veut partager avec le club. Aussi longtemps qu’il y aura du public pour cela, ce sera un énorme plus pour nous et les DJ’s. Nous voulons simplement continuer à programmer avec notre cœur même si cela a pour conséquence un public plus petit… Ou plus large, on ne sait jamais !

Vous avez un rêve que vous voudriez réaliser à Bruxelles ?

On aimerait organiser un autre open-air, on y pense depuis longtemps. Le plus difficile est de trouver un lieu original et intéressant dans le centre de Bruxelles avec la capacité de nous fournir tout ce dont nous avons besoin pour le réaliser. Quand tu entends ça, tu réalises que ce n’est pas une tâche si facile et que c’est pour ça que cela prend tant de temps. Ajouté à cela le fait que les politiciens bruxellois ne sont pas vraiment enthousiastes pour plus de « dérangements » causés par les grands événements dans la ville, surtout quand cela vient de promoteurs extérieurs. Quoi qu’il en soit, nous sommes toujours en train d’assembler toutes les pièces, espérons qu’il y ait davantage de choses à dire à ce sujet dans le futur.

Un label ou un artiste que vous nous conseillez de suivre ?

Il y a beaucoup de gens que nous soutenons et à qui nous prédisons un bel avenir. Tout d’abord, nous voudrions citer Kiosk Radio qui a créé une solide plateforme pour tous les genres de musique avec certains des meilleurs DJ’s belges et qui diffuse tous les jours depuis leur petit sauna. Pour les labels, nous gardons un œil sur Crevette Records, un label prometteur que notre ami Pim gère, mais aussi Futurepast, Basic Moves, Vlek et 9300 qui sortent toujours de solides disques. Concernant les DJ’s et les artistes, il y en a simplement trop pour en faire un résumé… Il y a quand même quelques personnes sur le point de percer dans lesquelles nous voyons vraiment le potentiel ou qui sont encore un peu sous-estimés à nos yeux : Louis Vogue, Aroh et nos nouveaux résidents pour le WBY radioshow sur BRUZZ : Juicy (Vice City), Tom Smeyers et Jef Hecker.

 

La sélection de We Bring You

25289471_1159484190853810_914626753381190602_n

Publications similaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *